Le pays a besoin de grandes installations solaires !

11. juillet 2018

L'étude de marché de l'énergie solaire pour 2017 publiée aujourd'hui reflète la situation difficile du marché avant l'entrée en vigueur de la Stratégie énergétique 2050. Par rapport à 2016, en raison de l'absence de subventions, on observe un recul de près d'un tiers pour les installations photovoltaïques de moyenne et grande taille. Même si une reprise est attendue pour l'année en cours, la situation du marché des grandes installations reste difficile. C'est pourquoi Swissolar demande un raccourcissement du délai d'attente pour la rétribution unique pouvant actuellement atteindre 6 ans. Une perspective réjouissante est la légère croissance du solaire thermique.

L'étude de marché énergie solaire 2017 réalisée par Swissolar et validée par l'OFEN (Office fédéral de l'énergie) a été publiée aujourd'hui. Il s'agit d'une année marquée par un manque de moyens pour les mesures de soutien et une grande incertitude en raison des discussions sur la Stratégie énergétique 2050.

Le chiffre d'affaires du photovoltaïque (PV) a baissé de 9% par rapport à l'année précédente, à 241 mégawatts, ce qui correspond à environ 225 terrains de football (environ 1,5 million de m2) de modules nouvellement installés. Cette baisse est due à l'absence de subventions l'année dernière pour les moyennes et grandes installations de plus de 30 kW (-31%). L'évolution a été particulièrement spectaculaire pour les centrales d'une puissance supérieure à 1 mégawatt (-73%). L'analyse par type d’ouvrage a montré les plus fortes baisses pour l'industrie et le commerce (-23%) et l'agriculture (-33%) où il y a pourtant de nombreuses grandes toitures idéales pour le PV.

En revanche, le segment de marché des petites installations photovoltaïques (puissance inférieure à 30 kW, soit environ 200 m2) a connu une croissance massive de 38 %. Ceci est particulièrement le cas pour les installations sur les maisons individuelles (+28%) et les immeubles d'habitation (+14%). On observe que la pose d’installations photovoltaïques sur les nouveaux bâtiments résidentiels et lors de rénovations est maintenant une pratique courante. (En 2017, 9131 installations photovoltaïques ont été installées sur des maisons individuelles, tandis qu'environ 7000 nouvelles maisons ont été construites au cours de la même période).

Les installations de capteurs pour l'utilisation de la chaleur solaire ont également légèrement augmenté de 5% - pour la première fois après 4 ans de déclin du marché. La raison en est la popularité croissante de ces systèmes pour le chauffage de l'eau dans les immeubles d'habitation (+35% par rapport à l'année précédente, en termes de surface).

Il faut redynamiser le marché des grandes installations photovoltaïques

Swissolar s'attend à une légère croissance du photovoltaïque pour l'année en cours. Malgré la disponibilité de la rétribution unique depuis le début de l'année pour toutes les tailles d’installation, la situation du marché reste difficile pour les grandes centrales. L'une des raisons est la longue période d'attente d'au moins 6 ans pour les nouvelles demandes de "grande rétribution unique". Swissolar demande à l'Office fédéral de l'énergie de réduire cette période à un maximum de 2 ans (comme pour la "petite rétribution unique") en redistribuant les fonds disponibles.

Une autre raison est le tarif de reprise très bas dans de nombreux endroits pour l'électricité non consommée sur place. Cela oblige les exploitants à dimensionner leurs installations aussi petites que possible. Il en résulte des installations solaires déjà visibles à de nombreux endroits (par exemple sur les bâtiments agricoles), optimisées pour la consommation propre, qui n'utilisent qu'une petite partie de la surface de toiture disponible. Cela va à l'encontre des objectifs de la Stratégie énergétique 2050 et des exigences de l'accord de Paris sur le climat et n’est pas non plus défendable d’un point de vue économique pour le système d’approvisionnement énergétique dans son ensemble. Afin d'atteindre ces objectifs, il est impératif que de grandes installations soient déployées sur les bâtiments industriels, commerciaux, de services et agricoles. C'est pourquoi Swissolar exige des tarifs de reprise équitables pour l'énergie solaire auprès des gestionnaires de réseau, conformément à l'ordonnance sur l'énergie.

Le nombre de dispositifs de stockage (ou batteries) installés en 2017 a triplé par rapport à l'année précédente. Cependant, la Suisse installe encore quatre fois moins de batterie par habitant que l'Allemagne. Swissolar s'attend à une croissance rapide de la demande en raison de l'effondrement des prix des batteries. Grâce à l’optimisation de la consommation propre, les systèmes de stockage d'énergie deviennent de plus en plus économiques. 

Le solaire thermique reste intéressant - les cantons sont mis au défi.

Swissolar s'attend à un marché stable pour le solaire thermique en 2018. Les révisions en cours des lois cantonales sur l'énergie devraient avoir des effets positifs. Celles-ci stipulent qu'au moins 10 % de l'énergie nécessaire à la rénovation du chauffage doit être couverte par des énergies renouvelables. Les capteurs solaires en combinaison avec des chauffages à combustibles fossiles sont particulièrement adaptés à cet effet. Il est toutefois essentiel que les cantons s'attaquent sans plus tarder à ces révisions, qui sont prévues d'ici 2020.

> Le recensement du marché de l’énergie solaire en 2017

> Photo: Centre solaire de glace et de football Tissot, Bienne © Prix Solaire Suisse