Etude de l’OFEN : le potentiel solaire suisse est plus élevé que nécessaire

15. avril 2019

Une nouvelle étude de l’OFEN le confirme : la transition énergétique suisse est possible avec une multiplication par cinq du rythme de déploiement du photovoltaïque.

Selon une étude publiée par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), le potentiel d'énergie solaire qui peut être exploité sur les bâtiments suisses est de 67 milliards de kilowattheures par an. Cela correspond à 110% de la consommation d'électricité en Suisse. D'autres études de Swissolar montrent un potentiel de 15 milliards de kilowattheures supplémentaires de production annuelle en dehors des bâtiments. Le photovoltaïque peut ainsi fournir la majeure partie de l'électricité dont la Suisse a besoin pour éliminer progressivement l'énergie nucléaire et se passer des combustibles fossiles. Afin d'exploiter ce potentiel, Swissolar soutient une multiplication par cinq du déploiement annuel actuel de l'énergie photovoltaïque.

Dans le cadre d'un projet commun, l'Office fédéral de l'énergie, l'Office fédéral de topographie (swisstopo) et l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse ont en effet développé un outil en ligne, le cadastre solaire, qui est accessible au public sur les sites toitsolaire.ch.

Sur la base de ce cadastre, l'OFEN a procédé à une estimation précise du potentiel sur les toitures et les façades. La Suisse est probablement l'un des premiers pays où une analyse potentielle basée sur un cadastre solaire est possible. Déjà en septembre dernier, le potentiel sur les toitures a été estimé à environ 50 milliards de kilowattheures (50 térawattheures, TWh) par an. Aujourd'hui, l'OFEN a présenté le potentiel des façades, qui est de 17 TWh par an. Dans les deux cas, c'est le potentiel "épuisable" qui est nettement inférieur au potentiel technique. Seules les surfaces contiguës de grande superficie avec une irradiation suffisante sont prises en compte.

Le potentiel de façade nouvellement déterminé présente un intérêt particulier, car on peut s'attendre à des rendements hivernaux relativement élevés sur ces zones en raison de leur orientation verticale. Leur utilisation suscite également un intérêt croissant de la part des architectes, car la variété des modules photovoltaïques disponibles en termes de couleurs, de textures et de dimensions augmente rapidement.

En outre, Swissolar a calculé le potentiel supplémentaire disponible sur les toits de parkings, les surfaces routières et dans l'espace alpin. Pour ces dernières, seules les zones qui ne sont en aucune façon protégées et qui disposent déjà d'infrastructures ont été prises en considération. Il s'agit, par exemple, des stations de ski. Résultat : Même avec un calcul très prudent, 15 térawattheures supplémentaires de production annuelle sont ajoutés.


 
Le rythme de déploiement du photovoltaïque doit être multiplié par cinq

Au total, au moins 82 térawattheures d'énergie solaire peuvent être produits chaque année en Suisse. En combinaison avec l'énergie hydraulique existante (35 térawattheures par an) et d'autres énergies renouvelables (en particulier l'énergie éolienne), la Suisse pourrait être approvisionnée à 100% en énergie d'ici 2050, y compris le remplacement de l'énergie nucléaire et des combustibles fossiles (mobilité, chauffage).

Pour réaliser cette transition conformément à l'Accord de Paris sur le climat d'ici 2050, l'augmentation annuelle de la production photovoltaïque devra être quintuplée, passant de 300 mégawatts aujourd'hui à 1500 mégawatts.

Les calculs concordent bien avec une étude publiée le 11.4.19 par Energy Watch Group et l'Université finlandaise LUT. Selon l'étude, d'ici 2050, il sera possible d'atteindre un approvisionnement mondial complet en énergies renouvelables, et ce à moindres coûts que le système énergétique actuel. Dans le scénario, 70 % de l'énergie provient du soleil.

Plus d’informations :
> Nouvelle étude de l’OFEN sur le potentiel des bâtiments suisses
> 6 pistes de réflexion de Swissolar pour atteindre les objectifs climatiques grâce à l'énergie solaire
> Potentiel solaire sur les toits suisses
> Potentiel solaire sur les façades suisses
> Etude «Système énergétique global basé sur une énergie 100 % renouvelable »