Le potentiel de la numérosation dans la construction et la technique du bâtiment n'est de loin pas épuisé

6. novembre 2019

Où en est la numérisation dans la technique suisse du bâtiment et de la construction ? Quelles sont les opportunités, quels sont les risques ? Swissolar, Suissetec et SuisseEnergie ont étudié ces questions avec le soutien de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). Le rapport final "La numérisation dans la technique du bâtiment" est maintenant disponible.

Face à la crise climatique, une approche interdisciplinaire des projets de construction devient de plus en plus importante. Toutefois, le nouveau rapport montre que les possibilités d'utilisation des méthodes et dispositifs numériques dans les différentes phases SIA de la planification et de la construction sont loin d'être épuisées. En particulier dans le domaine de la technique du bâtiment, il existe de nombreuses possibilités d'application et de développement de la numérisation. Toutefois, cela exige une approche interdisciplinaire plus poussée.

Les potentiels d'utilisation efficace des énergies renouvelables et de réduction de la consommation d'énergie peuvent donc être envisagés dès le départ, par exemple en les cartographiant directement dans des outils et procédures numériques, tels que la méthode BIM (modélisation des données du bâtiment). Par exemple, l'intégration des nouvelles énergies renouvelables au niveau de la technique du bâtiment peut être rendue plus efficace grâce aux outils numériques, car il est possible de coordonner localement la production et la demande d'électricité.

Vers le rapport (en allemand)

 

Pour le secteur des services du bâtiment, qui compte surtout de très petites entreprises, la poursuite du développement de la numérisation constitue un défi majeur. Ils ont besoin d'être sensibilisés et soutenus. Ici, les approches sous forme de plateforme pourraient être adaptées pour l'échange d'informations nécessaire.