Stratégie énergétique 2050

La fin de l’exploitation des centrales nucléaires suisses est imminente et la réduction de la consommation de pétrole et de gaz est une obligation dans le cadre de la politique climatique. Avec le OUI à la Stratégie énergétique 2050, le peuple a fixé les bases d’un approvisionnement en énergie sûr, propre et abordable pour la Suisse. Le courant et la chaleur du soleil joueront ici un rôle central – ils deviendront la deuxième plus importante source d’énergie après l’hydraulique

 

 

 

  • Potentiel : la moitié de l’électricité et un dixième de la chaleur

    Basée sur des données très récentes, une étude de Meteotest, mandatée par Swissolar, montre l’énorme potentiel de l’énergie solaire sur les toits et façades de Suisse.

    Pour la chaleur solaire, le potentiel s’élève à 10 TWh, ce qui correspond à environ 10 pourcents des besoins actuels. Si les besoins en chaleur étaient réduits suffisamment grâce à une meilleure isolation, le soleil pourrait même les couvrir jusqu’à 20%.

    Pour le photovoltaïque, le potentiel durable s’élève à environ 30 TWh, ce qui correspond à la moitié des besoins actuels en électricité. Environ 80% proviendraient des toits et les 20% restants des façades. Le potentiel technique sur les toitures – si tous les toits adaptés sont recouverts – se situe même à près de 50 TWh. De plus, dans l’étude, les potentiels sur les parkings, les lacs de barrage, les zones à bâtir de réserve ainsi que les surfaces alpines déjà impactées ne sont pas comptabilisés.

     

    Potentiel solaire suisse : solaire thermique et PV sur toits et façades (PDF, en allemand)

  • Dans les scénarios énergétiques officiels, les différents potentiels et la diminution rapide des coûts sont trop peu pris en compte. Le photovoltaïque peut livrer jusqu’en 2035 environ 17 TWh de courant et ainsi remplacer au minimum 2/3 du courant nucléaire – En combinant intelligemment le solaire avec les autres sources d’énergies renouvelables et avec plus d’efficience énergétique, il ne sera pas nécessaire d’importer plus de courant. L’objectif intermédiaire pour 2025 est de 7 TWh de courant solaire. À partir de 2035, le potentiel qui n’aura pas encore été utilisé pourra être employé à la décarbonisation, c’est-à-dire le remplacement du pétrole et du gaz.

    L’immense potentiel du photovoltaïque – voici comment nous comptons l’utiliser : feuille de route pour le déploiement du photovoltaïque en Suisse (PDF)